Forte tension sur les prix - 1 2022

Forte tension sur les prix - 1 2022

Grèves des papetiers finlandais, hausses significatives des matières premières...

 

Le Syndicat du papier poursuivra la grève à UPM jusqu’au 30 avril à moins qu’un accord ne soit conclu. L’Association du papier justifie l’extension de la grève au motif qu’aucune condition n’a été atteinte en ce qui concerne les modalités de l’emploi entre l’Union du papier et UPM. La grève, qui a commencé au début de l'année s’applique à tous les travaux couverts par l’industrie papetière sur les sites d’UPM en Finlande. Selon UPM, les négociations sont en cours entre l’Union du papier et UPM. La grève qui dure depuis près de 12 semaines est justifiée par la compagnie : "Si nous voulons que les usines de papier continuent de fonctionner en Finlande, les nouveaux accords doivent être flexibles en matière d'organisation pour que les opérations soient compétitives. »

Source : Kauppalehti

 
 
 
Plus largement, les producteurs de papier de toute l’Europe réagissent à la dernière flambée des prix du gaz et d’autres énergies et annoncent notamment des hausses de prix substantielles.
 
Source : Euwid